Aller au contenu principal

François Depeaux, L'homme aux 600 tableaux

bannieredepeaux2_1.png

Le Musée des Beaux-Arts de Rouen propose d’explorer la vie d’une figure centrale pour le mouvement impressionniste : le magnat du charbon François Depeaux (1853- 1920). Acheteur compulsif, cet industriel rouennais a possédé près de 600 tableaux et dessins, comptant jusqu’à 55 Sisley, 20 Monet, mais aussi des chefs-d’œuvre de Renoir, Toulouse-Lautrec, Pissarro… Collectionneur visionnaire, recherchant la proximité des artistes, il est le premier à acquérir une toile de la série des Cathédrale qu’il voit naître sous le pinceau de Monet en 1892-1893 et sera le propriétaire d’œuvres insignes telles que En été de Renoir (Nationalgalerie, Berlin), ou encore la Rue Saint-Denis, fête du 30 juin 1878 de Monet (Musée des Beaux-Arts, Rouen). Soutien sans faille des artistes de son temps, il accompagne le mouvement impressionniste de ses débuts à son triomphe, et assure son entrée dans les collections publiques en dotant dès 1909 sa ville d’une collection alors unique en province. Une donation de cinquante toiles de Monet, Sisley, Pissarro, Renoir, Lebourg… qui marque à la fois son apothéose et sa chute. Affaibli par un divorce épique, Depeaux se replie sur un empire que la première guerre mondiale va mettre à mal. Sur le mode de la narration, cette exposition inédite fera revivre l’aventure artistique, économique et humaine de ce capitaine d’industrie, philanthrope et collectionneur aussi audacieux qu’avisé. Des prêts exceptionnels issus des plus grands musées mais aussi de provenance privée permettront de restituer de façon éphémère cette immense collection désormais dispersée dans le monde entier. 

toulouse-lautrec_la_toilette_madame_fabre_1891_coll.part._suisse.jpgCette exposition sera également l’occasion de faire découvrir au public la personnalité de François Depeaux, qui outre son activité de négociantarmateur entre Rouen, Paris, et Swansea (au Pays de Galles), fut fortement investi dans la vie culturelle rouennaise. Il était aussi un ami parfois intime des artistes qu’il a soutenus tout au long de sa vie, comme Monet, Pissarro et Sisley. Il fut enfin le protecteur d’un certain nombre de peintres, notamment d’Albert Lebourg, Joseph Delattre et Robert Pinchon, trois grands maîtres de l’« École de Rouen », dont il fut l’un des plus ardents défenseurs, comme en témoignent les expositions qu’il organisa à Paris, à Rouen et au Pays de Galles pour promouvoir cette école régionale. Les deux importantes donations qu’il fit, l’une au musée des Beaux-Arts de Rouen en 1909, l’autre à la Glynn Vivian At Gallery de Swansea en 1911, ont également contribué à la reconnaissance de l’École de Rouen en faisant entrer des œuvres de peintres normands dans des collections publiques, et ce très tôt dans le siècle. Si la personnalité de François Depeaux a déjà fait l’objet d’études, aucune exposition ne lui a jamais été consacrée. Il s’agit donc, dans la lignée des travaux pionniers d’Anne Distel sur l’impressionnisme et ses collectionneurs, de l’évènement qu’avait constitué « Paul Durand-Ruel » au musée du Luxembourg en 2014-2015, et de l’intérêt actuel pour les personnalités à l’origine de la constitution de grandes collections, de rendre à Depeaux sa place dans l’histoire du mouvement impressionniste, comme l’un de ses grands collectionneurs et l’un de ses donateurs les plus précoces, après Gustave Caillebotte (acceptation du legs par l’État en 1896) et Etienne Moreau-Nélaton (dont le premier legs date de 1906).

L’exposition sera accompagnée d’un catalogue dans lequel le visiteur retrouvera toutes les œuvres présentes dans l’exposition, un catalogue raisonné de l’immense collection de François Depeaux mais aussi plusieurs essais permettant de mettre en lumière l’implication du collectionneur pour la ville de Rouen, sa place au sein des grands collectionneurs impressionnistes ou encore ses relations avec le marchand Paul Durand-Ruel ou des artistes comme Claude Monet et Alfred Sisley.  

Visuel : Toulouse-Lautrec, La toilette, Madame Fabre, 1891, coll.part. Suisse

Reservez dès maintenant votre billet en ligne sur France Billet

Catalogue

Poursuivez votre découverte de l'impressionnisme grâce au catalogue de l'exposition :

François Depeaux

Collectionneur des impressionnistes

9782902302741_francoisdepeaux_collectionneurdesimpressionnistes_catexpo_rouen_2020-tt-width-800-height-1200-crop-1-bgcolor-ffffff.jpg

Tout au long de sa vie, François Depeaux (1853-1920) s’est intensément passionné pour l’Impressionnisme, collectionnant près de 600 œuvres parmi lesquelles plus de 60 Sisley, 20 Monet, mais aussi des Renoir, Toulouse-Lautrec, Pissarro, et un vaste ensemble de l’École de Rouen. Entrepreneur et philanthrope rouennais, François Depeaux a écrit certaines des plus belles pages de l’histoire de la ville, dont il a ardemment promu le développement. L’entrée de la donation Depeaux au musée des Beaux-Arts de Rouen en 1909 a constitué un événement considérable pour l’Impressionnisme.
Ce catalogue, publié à l’occasion de la première exposition consacrée à François Depeaux, permet d’entrer dans l’intimité d’une personnalité hors norme, et de mesurer l’ampleur d’une collection, probablement l’une des plus riches de tous les temps, aujourd’hui dispersée dans les musées du monde entier.

Moret au coucher du soleil
Alfred Sisley
Moret au coucher du soleil
Boulevard Haussman, effet de neige
Gustave Caillebotte
Boulevard Haussman, effet de neige
La Cathédrale de Rouen, Le portail et la tour d'Albane, temps gris
Claude Monet
La Cathédrale de Rouen, Le portail et la tour d'Albane, temps gris
En été
Pierre-Auguste Renoir
En été
Rue Saint-Denis, Fête du 30 juin 1878
Claude Monet
Rue Saint-Denis, Fête du 30 juin 1878